Tatouage berbère : quelle signification ?

Art corporel avant la période préislamique dans l’identité culturelle berbère du Maghreb, le tatouage était associé à des rites magiques. Il consistait à décorer les mains, les chevilles et le visage des femmes.

Avec l’avènement de l’islam dans le Maghreb vers les années 1950, le tatouage berbère a connu un déclin. Voici la signification de ce marquage.

Historique du tatouage berbère

Historiquement, les berbères encore appelés amazighes faisaient un tatouage sur leur corps pour relever leur beauté. Cela se faisait également pour des raisons thérapeutiques et de protection. Il servait de force cohésive ancrée dans l’objectif et l’histoire de chaque groupe.

Mis à part son aspect décoratif à travers des dessins géométriques, le tatouage berbère servait à faire la nuance entre les membres de chaque groupe. De plus, il avait des propriétés soi-disant magiques qui permettaient de conjurer le mauvais œil et d’apporter richesse et réussite.

Lire aussi  Quel est le prix d’un piercing au nez ?

Toutefois, avec l’avènement de la religion et plus particulièrement l’islam, cette tradition ancestrale commence à disparaître peu à peu. Du point de vue religieux, tel qu’il est interprété, le tatouage berbère est une interdiction.

De nos jours, les villes femmes berbères tatouées sont la dernière génération à avoir participé à ce rite. Autrefois recherché, le tatouage berbèreest aujourd’hui devenu un marquage de honte.

Signification du tatouage berbère chez la femme

Traditionnellement, les tatouages qui étaient dessinés sur les femmes amazighes jouaient plusieurs rôles. Ils sont censés rendre fertile, guérir les maladies et servir de protection contre les mauvais esprits. Généralement, les tatouages berbères étaient faits sur le visage et désignaient principalement un rite de passage.

Lire aussi  Piercing cheek à la joue : Tout ce qu'il faut savoir

Dans la tradition, après qu’une fille berbère soit tatouée, elle devient une femme et peut désormais procréer. Le tout premier tatouage sur le visage est placé sur le menton et s’appelle siyala. Comme dit précédemment, il assurait la fertilité.

Il était représenté par une ligne droite allant du bas de la lèvre inférieure vers le menton. Il est souvent accompagné de points qui symbolisaient des graines et le tracé signifiait un palmier. Le deuxième type de tatouage, el-ayach qui signifieporte bonheurétait fait sur le front. Au fil du temps, les tatouages évoluaient en fonction du statut de la femme.

Par exemple, une femme qui était veuve se tatouait une oreille à l’autre. Cela représentait la barbe de son défunt mari. De plus, à un âge plus avancé, les femmes se tatouaient également dans le but de se protéger contre la mort et les maladies. Par ailleurs, il existait une multitude de symboles et de dessins qui avaient des significations différentes.

  • Le bois qui symbolise la force 
  • Le serpent qui signifiait la guérison
  • Le diamant qui symbolisait la protection de l’espace personnel
  • L’araignée qui représentait les rites de magie
Lire aussi  Tatouage attrape rêve papillon : la signification

Cette liste est une infirme partie des symboles qui existaient autrefois. Vous trouverez plusieurs autres représentations qui possédaient leurs propres significations.

Le tatouage berbère comme rôle de pureté

Vu son aspect esthétique, d’identité, thérapeutique et magique, le tatouage berbère assurait pareillement un rôle de purification. À vrai dire, le fait de se faire tatouer dans cette culture permettait de se purifier de ses impuretés. Cela était aussi utile pour dépurer l’âme des différents péchés. De plus, il représentait la repentance pour l’épanouissement spirituel.

  • 41 Postes
  • 0 Commentaires
Mariana est à l’origine de ce projet. Issue d’une formation mode à l’ISBM, Mariana sera vous offrir les meilleurs conseils mode et beauté.